Pour sa prochaine mission dans les îles Kerguelen, EDYTEM sera suivi de près par le collège Jules-Ferry

En septembre, les élèves de trois classes de cinquième du Collège Jules Ferry de Chambéry ont rencontré trois chercheurs et enseignants-chercheurs du Laboratoire Environnements, Dynamiques et Territoires de la Montagne (EDYTEM – CNRS, Université Savoie Mont Blanc) venus présenter leur prochaine mission dans les îles Kerguelen, archipel situé au sud de l’océan indien, à quelques 4300 km de La Réunion.

Le 8 novembre prochain, Charline Giguet-Covex, Fabien Arnaud, Philip Deline et Ludovic Ravanel (absent lors de la rencontre, retenu par des questions de permafrost) embarqueront à bord du Marion-Dufresne pour débarquer aux Îles Kerguelen 15 jours plus tard. Ils resteront un mois sur place pour prélever des échantillons de plusieurs mètres de la couche de sédiments, étudier la géomorphologie de la partie nord ouest de l’île et en tirer des enseignements sur l’évolution du climat. Leur retour est prévu début janvier.

Cette rencontre marquait le point de départ du « Projet Kerguelen » qui a pour but de faire découvrir et rentre accessible aux élèves du collège le monde de la recherche. Après un mot d’accueil, le principal Jean-François Rospars a remis aux membres d’EDYTEM une mascotte pour qu’ils l’emportent avec eux dans les Terres australes. Les élèves pourront ainsi suivre ses aventures sur les sites du collège et du laboratoire.

Les élèves ont ensuite pu assister à une présentation générale du travail des chercheurs sur l’histoire récente de la Terre sous l’influence des activités humaines. Suivie de trois ateliers en petits groupes portant plus précisément sur cette mission à Kerguelen, les chercheurs d’EDYTEM ont :

  • présenté le travail de recherche sur les mouvements des glaciers qu’ils comptent entreprendre sur place,
  • montré aux élèves le fonctionnement d’un carottier et ont proposé à chaque groupe d’élèves d’assister à l’ouverture d’une carotte sédimentaire,
  • détaillé l’organisation logistique de la mission. Les élèves ont ainsi pu découvrir les conditions assez spartiates de la mission au vu « des caisses de bois » qui serviront de dortoir.

Tout au long de l’année scolaire, à travers un projet interdisciplinaire, les 86 élèves et leurs 11 enseignantes et enseignants découvriront la vie d’un laboratoire, les différents métiers de la recherche à travers la préparation, le suivi et le retour de cette mission dans les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF). L’équipe pédagogique a d’ores et déjà prévu d’adapter certaines parties du programme en les abordant à partir des opportunités offertes par ce projet.

D’autres temps forts sont encore prévus avec, entre autre, la visite de l’exposition sur les TAAF réalisée en 2015 et prêtée par la Galerie Eurêka. De novembre à mars prochains, elle sera installée et ouverte à tous à la bibliothèque université de l’Université Savoie Mont Blanc sur le domaine universitaire du Bourget-du-Lac. Une visite du laboratoire EDYTEM avec des temps de travail sur place et une nouvelle rencontre avec les membres de l’expédition à leur retour sont également programmées. L’objectif final : la rédaction d’une version « Junior » de la revue du laboratoire EDYTEM par les élèves.

EN SAVOIR PLUS