Le “Centre de Droit Public et Privé des Obligations et de la Consommation” devient le “Centre de Recherche en Droit Antoine Favre”

Au 1er juillet 2019, le Centre de Droit Public et Privé des Obligations et de la Consommation (CDPPOC), rattaché à la Faculté de droit de l’Université Savoie Mont Blanc (USMB), change de nom et devient leCentre de Recherche en Droit Antoine Favre.

UN NOUVEAU NOM EN HOMMAGE AU JURISTE SAVOISIEN ANTOINE FAVRE

Éminent juriste du 16ème siècle, Antoine Favre (Bourg-en-Bresse, 1557 – Chambéry, 1624) a eu une carrière exceptionnelle : après des études de droit à l’Université de Turin (docteur en 1579), il fut ensuite avocat au barreau de Chambéry, juge mage à Bourg-en-Bresse (1584), sénateur au Sénat de Savoie (1587), puis président du Sénat 1610, président du présidial du Genevois à Annecy (1597) et enfin Commandant général du Duché de Savoie (1610). Il fut une figure incontournable, influente localement, mais aussi à l’échelle européenne (en Italie notamment). Nombre de traités anciens citent abondamment Favre. Avec l’écrivain Honoré d’Urfé et le théologien et philosophe Saint François de Sales, il fonda également l’Académie Florimontane, société savante pour la promotion des sciences et des lettres.

Favre, contemporain de Cujas, était un jurisconsulte renommé, impertinent et prolixe (premier livre de droit en latin à 24 ans, un spécialiste de la méthode historico-critique d’analyse du droit romain, un rationaliste du droit comme en témoigne notamment son fameux Codex Fabrianus), un personnage public et « politique » tout comme, c’est moins connu, un auteur de poésie spirituelle. L’œuvre de Favre correspond au souhait de mener des études critiques et de cultiver la transdisciplinarité en partenariat avec d’autres disciplines scientifiques ou avec les professions juridiques.

LE CENTRE DE RECHERCHE EN DROIT ANTOINE FAVRE ET SES DOMAINES D’ACTION

L’unité de recherche couvre un champ juridique interdisciplinaire à partir d’axes fédérateurs incluant le droit public, le droit privé et l’histoire du droit. Trois axes sont plus prééminents :

  • Contrats, consommation et responsabilités
  • Approche critique du droit
  • Politiques publiques, territoire, montagne, énergie

Les activités du Centre sont en forte croissance depuis quelques années et le Centre compte aujourd’hui plus de cinquante membres (enseignantes-chercheuses, enseignants-chercheurs, post-doctorantes, post-doctorants, doctorantes et doctorants). Ce dynamisme a été salué par le comité d’évaluation de l’HCERES. De manière générale, le Centre soutient les formations de masters de la Faculté de droit, développe des recherches collectives nationales et internationales dont les résultats sont publiés (ANR, Interreg notamment).

EN SAVOIR PLUS

Contact : gestionnaire-cerdaf@univ-smb.fr