Mobilité

La recherche scientifique est internationale et le cursus doctoral est propice à un parcours ouvert sur l’étranger. La découverte de l’autre est donc indispensable au docteur pour travailler et occuper des fonctions à responsabilités dans un contexte international. Vivre une expérience à l’étranger permet de développer une capacité de compréhension, d’adaptation à des environnements multiculturels et à se confronter à d’autres points de vue et à apprendre d’autres méthodologies qui ne peuvent qu’enrichir la formation du chercheur. Cette mobilité permet également de tisser des liens avec d’autres équipes de recherche et d’ouvrir des opportunités de coopération pour la suite de sa carrière.

Quelles sont les bonnes questions à se poser ?

 

Pourquoi partir ? Connaitre d’autres pratiques de recherche,

Rencontrer d’autres chercheurs,

Travailler sur des sources à l’étranger,

Développer son réseau,

Qui peut partir ? Tous les doctorants, CIFRE inclus.
Quand partir ? Quand on veut.

Cependant, il est souvent recommandé de partir en deuxième année ou début de troisième année : après la phase de prise en main du sujet/de bibliographie et avant la phase finale de rédaction.

Comment partir ? Avec un financement :

– Budget de thèse

– Ecole doctorale

– Explo’Ra Doc

– …

 

L’ED SISEO met à disposition de ses doctorants un budget annuel pour la mobilité internationale. Le Conseil de l’école analyse toutes les demandes de subvention qui émanent de ses doctorants. Il donne son accord pour un soutien financier aux activités scientifiques à chaque fois que le budget de l’ED le permet.

Quelques exemples de soutien de l’ED SISEO pour la mobilité de ses doctorants :

  • Le Collège et l’Ecole ont mis à disposition des doctorants un budget commun équivalent à environ 15000 € pour la mobilité internationale en 2013.
  • Financement annuel de stages TRE (Techniques de Recherche d’Emploi) organisés par le DFI.
  • Financement du transport collectif des doctorants aux modules organisés hors des sites de l’université. Aussi, elle propose de financer les transports à caractère collectif organisés dans le cadre de visites d’entreprises.
  • Soutien financier pour la participation des doctorants aux doctoriales.
  • Formulaire Soutien aux Ecoles d’été ou stages doctoraux

 

Quelles sont les bonnes questions à se poser ?

 

Quelques démarches administratives à anticiper avant son départ à l’étranger :

Passeport valide
Visa Information à rechercher sur le site de l’ambassade du pays de destination en France. Ce sont des frais à anticiper.
Permis de séjour ou d’étude A demander une fois qu’on est sur place.
Assurance Ordre de mission pour le doctorant salarié (l’employeur couvre les accidents du travail, les déplacements, le rapatriement, etc.),

Convention de stage pour le doctorant non salarié,

Statut d’étudiant dans le pays d’accueil pour le doctorant en cotutelle.

Il faut avant tout demander une extension de responsabilité civile.

Soin De la même façon, en cas de maladie, d’hospitalisation, il faut se demander si l’on peut bénéficier de la couverture sociale du pays et prévoir par exemple de demander une extension internationale à sa mutuelle française et/ou de souscrire une assurance privée qui couvre tout (perte de bagage, maladie, accident, rapatriement).
Argent En fonction du pays de destination et de la durée du séjour, il faut se demander s’il vaut mieux changer de l’argent sur place, retirer dans des automates, ouvrir un compte bancaire (si l’on doit recevoir de l’argent sur place), choisir une banque présente sur tous les pays, etc.
→ Penser à consulter le Guide du Routard du pays concerné pour avoir des conseils en tout genre.

 

LIENS IMPORTANTS


 

TEXTES OFFICIELS


 

DOCUMENTS